Pressespiegel 2024/25

Alles rund um den EHC Biel / Tout sur le HC Bienne
Khalifa
Eishockey-Experte
Beiträge: 357
Registriert: 17. Dez 2011, 09:57

Re: Pressespiegel 2024/25

Beitrag: # 228799Beitrag Khalifa »

Rookie hat geschrieben: 4. Jul 2024, 07:43 Gelesen auf sport.ch:

Bisher erst zwei Goalies unter Vertrag
Der EHC Biel sucht noch einen weiteren Torhüter


Der EHC Biel hat bisher erst zwei Torhüter für die kommende Saison unter Vertrag. Deshalb soll noch ein dritter Goalie verpflichtet werden.

Wie swisshabs berichtet, soll der EHC Biel neben Harri Säteri und Luis Janett noch einen weiteren Torhüter suchen. Nachdem die beiden Youngsters Phileas Lachat (nach Nordamerika) und Diego Simeoni (nach Schweden) die Bieler verlassen haben, brauchen die Bieler noch einen weiteren Goalie in ihrem NL-Kader. Zum einen um am Trainingsbetrieb teilzunehmen, aber auch um Harri Säteri zu ersetzen, falls dieser eine Pause erhält. Dabei bringt das Journal du Jura auch den EHC Olten als Partnerverein ins Spiel, mit dem womöglich eine Lösung gefunden werden könnte.
Womit da wohl wieder Torhüter Jeffrey Meier von Olten ins Spiel kommt.
Hugo-Habicht
Matchbesucher
Beiträge: 84
Registriert: 31. Dez 2021, 11:35

Re: Pressespiegel 2024/25

Beitrag: # 228802Beitrag Hugo-Habicht »

Hockey sur glace/ ajour

Nicolas Müller, la nouvelle recrue du HC Bienne, est «prête à mettre les gaz»
Nicolas Müller renforcera l'attaque seelandaise jusqu'en 2027. En provenance du championnat universitaire nord-américain, l'attaquant et son sourire veulent construire le HC Bienne nouveau.

Il paraît que l'on n'a pas deux chances de faire une bonne première impression. Alors voyons. Première constatation: ça semble être un bon type, ce Nicolas Müller. Le nouvel attaquant du HC Bienne possède des yeux brillants d'intelligence et son grand sourire vous met tout de suite à l'aise. Lorsqu'il confie être «un peu timide aux premiers abords», on a de la peine à le croire. Au contraire. Si l'on met de côté l'aspect purement sportif, on se dit même que son charisme pourrait être sa plus grande force dans le collectif seelandais. On y reviendra.

Deuxième constatation: c'est un grand garçon. Avec 1m84 pour 87 kg, ce n'est pas ce qu'on appelle «une bûche» ou un «beau bébé», mais il affiche la silhouette de ces joueurs rapides, affûtés et sveltes, de ceux qui donnent le tournis lorsqu'ils virevoltent en périphérie du slot. Plutôt pratique pour un attaquant appelé à devenir «un meneur de jeu plutôt qu'un marqueur» et à faire valoir «son travail devant le but en power-play et son jeu de passes courtes et rapides», selon Thomas Roost, le chef scout du HC Bienne.

Troisième constatation et pas des moindres: il a envie d'en découdre. A tout juste 25 ans, il veut prouver à Martin Steinegger, le directeur sportif biennois, qu'il est une bonne pioche. Après avoir passé cinq saisons aux Etats-Unis dans le championnat universitaire avec les Michigan Spartans, il rejoint les Biennois avec la crosse entre les dents. «Je me réjouis énormément de cette aventure qui s'annonce avec cette équipe en reconstruction et un nouveau coach. Le projet que m'a présenté Martin Steinegger me plaît et je veux mettre les gaz.» Motivé donc, même s'il n'a pas réussi le grand saut en NHL.

La ligue nord-américaine était son objectif No 1, il ne s'en cache pas. Il aurait voulu, il n'a pas pu. Depuis tout jeune, le Bâlois avait mis toutes les chances de son côté. Après avoir fait ses gammes chez les juniors de Bâle et des ZSC Lions, Nicolas Müller s'exile quatre saisons en Suède (auprès de l'équipe de Modo de 2015 à 2019) avant de franchir l'Atlantique. En 2024, il retrouve sa douce Suisse. «Il est clair que si j'avais reçu un contrat en NHL, je ne serais pas ici, mais Bienne n'est pas une roue de secours. Je suis sincèrement motivé par cette nouvelle aventure», promet-il, même s'il avoue n'avoir pas complètement mis de côté son rêve de griffer, une fois, les patinoires de la plus prestigieuse ligue du monde. Le garçon est ambitieux.

Un joueur polyglotte

Au sein de ce HC Bienne nouveau, son profil semble bienvenu. Sur la glace, son style de jeu, qu'il définit par «un hockey joué intelligemment afin de construire une base sûre sur laquelle l'équipe peut se reposer», déteint sur sa personnalité. A moins que ce soit le contraire. Trop malin pour s'imposer avec son ego, on le sent plutôt comme un carrefour au sein du collectif. Et pas seulement entre la défense et l'attaque. Un exemple? Sa capacité à jongler avec les langues.

Dans sa valise, on trouve l'allemand maternel, l'anglais du Michigan et… le Suédois de ses saisons du côté des «Tre Kronor». Une compétence rare pour un joueur suisse et a fortiori chez des Seelandais dont le maillot a jauni cette année avec quatre Suédois gravitant autour de la Tissot Arena. Si Viktor Lööv fait partie des meubles Ikea depuis 2021, le coach Martin Filander, son assistant Mathias Tjernqvist et l'attaquant Lias Andersson découvrent le pied du Jura depuis cet été seulement.

Nicolas Müller pourrait ainsi faire office de liant pour que la mayonnaise prenne. Ne manque que le français, mais l'attaquant – dont la grand-maman vient de Saint-Imier – promet qu'il va l'apprendre avec des cours du soir. Il se donne jusqu'en décembre. Pari tenu.

Déjà Biennois

A Bienne, le Bâlois se sent déjà comme un poisson dans l'eau. Déjà grâce au lac – il adore le windsurf –, mais aussi avec l'accueil que lui ont réservé les autres joueurs. Notamment lors de la dernière Braderie biennoise. On ne cherchera pas à en savoir plus.

Sinon, l'attaquant s'est même déjà trouvé deux meilleurs copains. Le hasard faisant parfois bien les choses, le nouveau venu s'est retrouvé à effectuer son école de recrues pour sportifs d'élite à Macolin en compagnie de deux membres de sa nouvelle équipe, Yanick Stampfli et Noah Delémont. Ce dernier ne tarit pas d'éloge sur celui qu'il surnomme déjà «Mülli».

«C'est un super bon type, c'est facile d'avoir un bon feeling avec lui, il est souriant et amène de la bonne humeur partout où il passe. Il ne se prend pas la tête. Il n'a pas encore beaucoup vu l'équipe, mais je ne me fais aucun souci pour son intégration.»

Un bon type, ce Mülli. Si même le No 9 orvinois le dit... Maintenant, on attend plus que deux choses pour confirmer cette première impression: qu'il troque son fusil d'assaut contre une crosse et ses bottes de combat pour des patins.
h-okay
Ehrenmitglied
Beiträge: 2780
Registriert: 19. Sep 2012, 13:00

Re: Pressespiegel 2024/25

Beitrag: # 228810Beitrag h-okay »

Der Hcd trennt sich von Noah Schneeberger. Er wurde auf ihrer homepage offiziell verabschiedet.
Antworten